Création du Fonds André-Bachand

MONTRÉAL, le 11 févr. /CNW Telbec/ – L’Université de Montréal a choisi d’honorer la mémoire de monsieur André Bachand, l’un de ses plus fiers ambassadeurs, par la création d’un fonds qui portera son nom. André Bachand a occupé les postes d’adjoint au recteur et de directeur des relations extérieures. Sa plus grande réalisation est la mise sur pied du Fonds de développement, rebaptisé depuis Bureau du développement et des relations avec les diplômés, une étape décisive dans l’histoire de la philanthropie à l’Université de Montréal.

Pour le recteur Luc Vinet, il importait de marquer de façon durable la reconnaissance de l’Université envers un homme qui a œuvré pendant des décennies à la faire connaître et grandir: « Par la création d’un fonds de dotation portant son nom, l’Université de Montréal poursuit l’œuvre de Monsieur Bachand et fait écho à ses appels incessants de soutien à ce grand établissement québécois. Ce pionnier de la philanthropie au Québec nous a ouvert la voie en démontrant par ses succès répétés qu’une université francophone pouvait elle aussi tisser des liens solides avec ses donateurs. Sa passion pour notre université était contagieuse, nous a soutenu pendant de nombreuses années et nous anime toujours. Aujourd’hui nous lui rendons hommage en prolongeant son action généreuse pour le bien de l’université pour laquelle il s’est tant dévoué. »

Passionné de culture et collectionneur averti, monsieur Bachand a été à l’origine de la collection d’œuvres d’art de l’Université, à laquelle il a contribué par des dons de gravures d’artistes québécois. Il a également soutenu plusieurs activités culturelles de l’université, dont les conférences J.-A De Sève et le Prix de la Revue Études françaises, un prix décerné à un auteur pour la publication d’un manuscrit et dont le plus célèbre a été « L’Homme rapaillé » de Gaston Miron. « André Bachand aura non seulement fait connaître l’Université de Montréal, il aura aussi favorisé la publication du plus célèbre recueil de poésie au Québec », conclut le recteur Luc Vinet.

Monsieur Bachand a également été un précurseur dans le domaine de l’internationalisation des universités. Avec Monsieur Jean-Marc Léger, alors journaliste au Devoir, il a lancé l’idée d’une organisation internationale des universités francophones et a participé à la création, en 1961, de l’Association des universités partiellement ou entièrement de langue française (AUPELF), qui est devenue par la suite l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF). L’AUF est désormais présente sur tous les continents et est un opérateur de la Francophonie institutionnelle.

Monsieur Bachand était diplômé de la Faculté de droit de l’Université de Montréal, de HEC Montréal, membre de l’Ordre du Canada, Officier de l’Ordre de la Pléïade et Officier de l’Ordre national du Québec.

Les contributions au Fonds André-Bachand peuvent être acheminées au Bureau du développement et des relations avec les diplômés de l’Université de Montréal.

Renseignements: Sophie Langlois, Directrice, relations avec les médias, Université de Montréal, (514) 343-7704; Source: Bureau du développement et des relations avec les diplômés de l’Université de Montréal

Lien vers le communiqué: http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/February2010/11/c9105.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :