Marie-Silvia Manuel

Très cher Dédé,

Papa est né en 1916 et toi en 1917. Tu étais l’incarnation de l’amitié faite homme. Papa t’aimait pour ta culture, ta tendresse, ton  humour, ton esprit, ta fidélité.

Je te remercie de nous avoir témoigné ton affection toujours .

Tu as aussi connu Alberto.

Je pense à toi, mon André, avec affection, émotion, joie et admiration.

Ti voglio bene e ti ringrazio di tutto.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :